Archive for avril 2019

Le futur plan de paix américain pour le conflit israélo-palestinien sous le feu des critiques

Que sait-on du « le deal du siècle », le plan de sortie de conflit israélo-palestinien préparé par le gendre et conseiller spécial de Donald Trump, Jared Kushner ? Pas grand-chose. On sait qu’il compte faire fi des paramètres traditionnels de résolution pour ce conflit, comme l’a récemment annoncé le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo : « Ce qui a été tenté auparavant a échoué », a-t-il expliqué lors d’une audition parlementaire. « Je pense que nous avons des idées qui sont neuves, fraîches et différentes » avait-il alors martelé, annonçant en quelque sorte la couleur : le texte serait sans aucun doute possible disruptif. La nouvelle n’est toutefois pas une grande surprise, l’administration Trump ayant rompu presque systématiquement avec la tradition diplomatique américaine et […]

La Chine manque de compassion envers la France et Notre-Dame

Bien que le président chinois Xi Jinping ait adressé son soutien à Emmanuel Macron mardi vers 12h, des nationalistes s’en sont pris à la France, incapable, selon eux, de protéger son patrimoine, et ils ont rappelé le rôle des Français dans l’incendie du Palais d’été en 1860. « Impardonnable » Mercredi, le quotidien nationaliste Global Times était très sévère avec la France. « A notre avis, l’incendie de Notre-Dame n’aurait pas dû arriver. On dit que le feu aurait pu être causé par un court-circuit sous le toit. Si des vestiges culturels sont dévastés pour cette raison, c’est impardonnable. Notre-Dame est un héritage culturel de l’humanité et la France a le devoir de le protéger. Il y a beaucoup de monuments historiques de classe mondiale […]

Révélations sur l’emploi des armes françaises au Yémen

Lundi 15 avril, le collectif de journalistes français Disclose a accusé la France de « mensonge d’Etat », contestant l’affirmation du gouvernement selon laquelle les matériels français livrés depuis 2015 à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis n’auraient que des fonctions « défensives ». Le collectif se fonde sur une note de la Direction du renseignement militaire (DRM) d’octobre 2018 détaillant le rôle des armements acquis par les protagonistes. Du côté des airs L’engagement militaire saoudien, principalement aérien, est conduit par des avions américains (F15S) et européens (Tornados et Typhoon), qui n’utilisent pas de munitions françaises. Toutefois, la DRM admet que les bombes pourraient être guidées par des nacelles françaises de désignation Damoclès, et elle rappelle aussi que l’appui aérien rapproché est « mal maîtrisé » par les Saoudiens. L’aviation émiratie, […]

Libye : retour du chaos sur fond de tensions arabes

L’offensive sur Tripoli par le maréchal Khalifa Haftar, le chef de l’Armée nationale libyenne (ANL), lancée le 4 avril dernier s’est enlisée dans une guerre de position meurtrière. Les forces du maréchal n’ont pas été en mesure de pénétrer dans la capitale, tenue par le Gouvernement d’union nationale (GNA), malgré ses pronostics d’une conquête rapide du pouvoir. L’homme fort de Libye, dont les forces tiennent l’est du pays, ne jette toutefois pas l’éponge. Il a émis de lundi un mandat d’arrêt à l’encontre du Premier ministre Fayez al Serraj, dont la légitimité a été reconnue internationalement, soulignant sa détermination à prendre les rênes du pays. Pendant ce temps, la situation se dégrade rapidement pour la population libyenne : lundi, le docteur […]

Macron s’oppose au nouvel accord commercial entre les Etats-Unis et l’UE

Après l’enterrement du traité transatlantique entre l’Union européenne et les Etats-Unis en 2016, un nouveau projet d’accord commercial a été discuté dès l’été 2018, par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et Donald Trump. Il s’agit d’un « deal » commercial simple, visant à réduire les droits de douane sur les biens industriels. « Champion mondial du climat » Cette négociation place Emmanuel Macron en délicate posture. D’un côté il est libéral et par nature favorable au libre-échange, mais de l’autre, il a promis à ses électeurs de verdir la politique commerciale européenne.  Depuis le début de son mandat, le président français tente de s’ériger en champion mondial du climat. En juillet 2018, il posait des conditions strictes au lancement des pourparlers avec les américains, […]

La CPI n’enquêtera pas sur les crimes de guerre en Afghanistan

Vendredi 12 avril, les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont estimé qu’enquêter sur les crimes en Afghanistan ne serait pas dans « l’intérêt de la justice ». Une décision fortement appréciée des Etats-Unis, qui ont tout fait pour dissuader les juges. « Enquête vouée à l’échec » Les juges ont rejeté toutes les demandes de la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, au nom de « l’intérêt de la justice », un concept qui, selon le chercheur canadien Mark Kersten, « aide à justifier une décision politique dans des formes légales ». Mais les juges ont tout de même reconnu la compétence de la Cour sur les crimes, et admis leur gravité. Toutefois, puisqu’aucune des parties visées par la procureure n’était prête à coopérer, ni Kaboul, ni […]

La vente de Rafale à l’Inde vire au scandale politique

De nouvelles révélations éclaboussent le redressement fiscal d’une entreprise française appartenant à l’homme d’affaires indien Anil Ambani. L’affaire concerne plus précisément une entreprise française, Reliance Flag Atlantic France, appartenant au groupe Reliance Communications. Ce conglomérat actif dans les télécommunications, les médias, la santé, l’énergie, la finance, la construction et la distribution, est dirigé par nul autre qu’Ambani. En 2015, l’entreprise, déjà financièrement fragile, devait ainsi s’acquitter d’un montant global de 151 millions d’euros auprès du fisc français du fait de deux redressements fiscaux. Elle était en effet accusée de fraudes lors de certains achats auprès d’autres sociétés du même groupe. De fait, l’importance de cette dette fiscale menaçait sa solvabilité. Il ressort d’une enquête menée par le Monde que cette […]

Première rencontre entre le pouvoir afghan et les talibans

Les talibans, qui refusaient jusqu’alors tout échange avec Kaboul, ont enfin accepté qu’une délégation de la présidence afghane rejoigne la table des négociations. Ils devront se rencontrer à Doha, les 14 et 15 avril.  Obstacle levé L’obstacle qui entravait le processus de paix afghan engagé en septembre 2018, entre les Américains et les talibans, concernait la présidence afghane. En effet, en raison de l’hostilité des talibans, le président afghan, Ashraf Ghani, n’avait jamais été convié aux négociations. Il a donc toujours refusé d’entériner les avancées obtenues par le négociateur américain, Zalmay Khalilzad, estimant qu’elles étaient illégitimes, puisque faites sans lui. Aujourd’hui, cet obstacle est en passe d’être levé, car pour la première fois, une délégation comprenant des émissaires nommés par […]