Archive for juillet 2019

Un pétrolier iranien arraisonné au large de Gibraltar

Jeudi 4 juillet, à environ quatre kilomètres au sud de Gibraltar, la police et les douanes locales, escortées d’un détachement de la marine royale britannique, ont arraisonné le pétrolier iranien battant pavillon panaméen Grace 1. « Acte de piraterie » Téhéran, qui affirme que le navire-citerne a été arraisonné « dans les eaux internationales », a qualifié l’interception du navire d’ « acte de piraterie ». L’Iran a donc immédiatement convoqué l’ambassadeur de Grande-Bretagne au ministère des affaires étrangères, pour demander la « libération immédiate » du Grace 1. Sanctions visant Damas Selon la revue spécialisée dans le transport maritime Lloyd’s List (une des plus anciennes revues du monde, qui fournit des nouvelles hebdomadaires sur les transports maritimes depuis 1734), le Grace 1 aurait rempli ses cuves en Iran en avril, avant de faire le tour […]

Merkel : une sortie délicate

« Nous voulons non pas d’une Europe à deux, mais d’une Europe à 28 » avait annoncé Giuseppe Conte, Président du Conseil italien. Et pourtant, jamais les tractations pour décider de qui seront les grandes figures des institutions de l’Union européenne n’ont ressemblé à un bras de fer entre deux camps. Ce rapport de force s’est joué sur trois terrains, opposant les libéraux de l’ALDE, forts en gueule depuis leur progression aux européennes, à la droite plus conservatrice du Parti populaire européen (PPE), toujours en tête malgré un tassement, la France à l’Allemagne, et plus prosaïquement Angela Merkel à Emmanuel Macron, qui cette fois avait décidé que Paris ne devait pas être docile. Si le choix de l’Allemande Ursula von der Leyen, […]

Incendie à bord d’un sous-marin nucléaire russe

Lundi 1er juillet, un incident serait survenu à bord d’un mystérieux sous-marin basé dans l’arctique russe, destiné, selon le Kremlin, à l’étude des environnements marins et du fond des océans. L’armée n’a donné que très peu de détails sur l’incendie, évoquant le « secret d’Etat ». « Grande perte pour la marine » Selon le ministre de la défense Sergueï Choïgou, l’incendie aurait tué 14 marins, intoxiqués par les émanations, et quelques hommes seulement auraient survécu. Mais le Kremlin a annoncé que davantage d’informations détaillées sur l’incendie « ne seraient pas rendues publiques », invoquant le « secret d’Etat ». « Cette information ne peut être rendue totalement publique. Elle se trouve dans la catégorie du secret d’Etat », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Le président russe Vladimir Poutine […]

Les Emirats arabes unis se désengagent du Yémen

Les Emirats arabes unis ont décidé de rapatrier leurs troupes au sol pour les avoir à disposition immédiate, mais ils ont assuré qu’ils maintenaient leur engagement dans le conflit au Yémen. Risque de confrontation entre Washington et Téhéran Les Emirats arabes unis, membre de la coalition conduite par Riyad, sont le seul pays étranger à déployer des soldats au sol au Yémen. L’Arabie saoudite, par exemple, effectue des bombardements depuis son territoire, ou grâce à son aviation.  Les Emirats arabes unis ont donc décidé de réduire leur présence sur le sol yéménite, non pas pour des raisons financières cependant, ni pour des raisons sécuritaires (ils s’occupaient de la formation de soldats yéménites chargés de combattre les miliciens houthistes), mais plutôt […]

Institutions européennes : une affaire franco-allemande

C’est la fin d’un casse-tête – nuits blanches, coups tordus, accords avortés, coups de gueule. L’Union européenne est sortie de l’impasse sur le pourvoi des postes majeurs des institutions européennes : les présidences de la Commission européenne, du Conseil européen, du Parlement européen et de la Banque centrale européenne ont trouvé repreneurs. La liste des futurs dirigeants de l’UE nécessitait de trouver des équilibres entre familles politiques, entre l’Est et de l’Ouest, entre ambitions réaffirmées de Paris et de Berlin, mais aussi prendre en compte la parité, réclamée par le président français, Emmanuel Macron – pour des raisons politiques, notamment. Le processus était de fait paralysé par la rivalité franco-allemande ainsi que la volonté de plusieurs pays d’Europe de l’est, tenants […]

Tensions entre la Libye du maréchal Haftar et la Turquie

Vendredi 28 juin, le général Ahmad al-Mesmari, porte-parole de l’Armée nationale libyenne, a annoncé que le maréchal Khalifa Haftar avait ordonné à ses forces de prendre pour cibles les navires turcs et d’instaurer un embargo sur leurs avions. Soutien au Gouvernement d’union nationale Le maréchal Khalifa Haftar, qui domine l’est de la Libye, reproche à la Turquie de soutenir l’autre camp, le Gouvernement d’union nationale (GNA) du Premier ministre Faïez Sarraj, reconnu par la communauté internationale.  En réponse à ce soutien, Haftar a ordonné à ses forces de cibler les navires, mais aussi les intérêts turcs en Libye. Des « ordres ont été donnés aux forces ariennes pour prendre pour cible les navires et embarcations turcs dans les eaux territoriales libyennes », précise […]

Ultime tentative de l’OTAN pour sauver le traité sur les missiles intermédiaires

Mercredi 26 juin, l’OTAN a pris une série de mesures politiques et militaires pour répondre à la menace des nouveaux missiles SSC-8/Novator déployés par la Russie, et le Conseil OTAN-Russie se réunira le 5 juillet à Bruxelles, peut-être pour la dernière fois.  Point de friction Le désaccord concerne le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI), conclu en 1987 par les Etats-Unis et l’URSS, notamment pour interdire l’emploi de missiles nucléaires et conventionnels de portée intermédiaire (500 à 5 000 km). Aujourd’hui, le débat concerne plus exactement les SSC-8/Novator. Moscou affirme que ces missiles ne peuvent dépasser 480 km, alors que Washington assure qu’ils peuvent atteindre 1 500 km. Ces engins dits « à double capacité » peuvent transporter des ogives nucléaires et atteindre certaines grandes capitales européennes. […]

Heurts à Hong Kong lors du vingt-deuxième anniversaire de la rétrocession

Les tensions ont ressurgi à Hong Kong à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de la rétrocession de l’ancienne colonie britannique à la République populaire de Chine, le 1er juillet 1997. Si les manifestations ont largement été pacifiques, la contestation a donné lieu à des affrontements entre policiers et protestataires lorsque que des petits groupes, hostiles au gouvernement local, ont tenté de pénétrer dans le Parlement – le Conseil législatif (LegCo). Les forces de l’ordre avaient été prévenues par les organisateurs du mouvement qu’ils comptaient perturber l’événement, et les attendaient donc de pied ferme. En outre, cette date est devenue un rendez-vous habituel des militants – prodémocratie, qui contestent l’ingérence grandissante de Pékin dans la vie politique de la Région […]