Archive

VIDEO. Charlie Hebdo : colère et appels au calme au Proche-Orient

[image:1, l] Les responsables religieux musulmans au Proche-Orient qui ont condamné la semaine dernière la tuerie à Charlie Hebdo ont critiqué la décision de l’hebdomadaire satirique français de publier mercredi de nouveaux dessins du prophète Mahomet. « Tout est pardonné » La Une du numéro de cette semaine, le premier depuis l’attaque islamiste qui a fait douze morts, montre le prophète Mahomet la larme à l’oeil, avec une pancarte « Je suis Charlie », sous le titre « Tout est pardonné ». De tels dessins « alimentent les sentiments de haine et de ressentiment dans le peuple » et marquent un « mépris » des convictions des musulmans, a estimé le grand mufti de Jérusalem, Mohammed Hussein, dans un communiqué. Sous le titre « Nous sommes tous Mahomet », le quotidien indépendant […]

L’un des assassins d’Hervé Gourdel abattu par l’armée

L'armée algérienne a confirmé avoir tué Abdelmalek Gouri, dit « Khaled Abou Souleïmane », le chef du groupe islamiste responsable de l'enlèvement et de la décapitation du Français Hervé Gourdel en septembre.

Les bourreaux d’Hervé Gourdel auraient été identifiés

Les militaires algériens auraient identifié les bourreaux du touriste français, mais aussi trouvé et détruit leur campement, abandonné précipitamment dans la fuite.

Terrorisme en Kabylie: le «calcul cynique» du pouvoir algérien

Entretien avec Kader A. Abderrahim, chercheur associé à l'Iris, spécialiste du Maghreb et de l’islamisme, et Maître de conférences à Sciences Po Paris. Les « Soldats du califat » ont annoncé mercredi 24 septembre avoir décapité l'otage français qu'il détenait depuis quatre jours. Le groupe djihadiste algérien, qui a récemment prêté allégeance à l'Etat islamique (EI), a exécuté Hervé Gourdel en Kabylie. Depuis le début des années 2000, un vide sécuritaire règne dans cette région montagneuse. Pour quelles raisons ce territoire du nord de l'Algérie reste-t-il une poche de terrorisme ?

11 septembre, Vol Air Algérie: un long travail d’identifications des victimes

Le Belge Patrice Braut a finalement été identifié. Plusieurs années après les attentats du 11 septembre, les enquêteurs ont finalement pu identifier formellement la dépouille de cette victime. Pourtant, 40% des personnes présentes dans les Twin Towers au moment des attentats restent encore non-identifiées à ce jour. Le travail des enquêteurs légistes de New York est loin d’être terminé.

Otage français en Algérie: qui sont les Soldats du califat?

Entretien avec Mathieu Guidère, islamologue spécialiste de géopolitique et des groupes terroristes. Un randonneur français de 55 ans, Hervé Pierre Gourdel, a été enlevé dimanche 21 septembre par un groupe islamiste algérien dans la région montagneuse de Kabylie. Les « Soldats du califat » (Jund al-Khilafa) ont menacé d'exécuter l’otage dans les 24 heures si Paris n'arrêtait pas ses frappes contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), lesquels sont combattus par une coalition internationale en Irak et en Syrie, et auprès desquels le groupe a prêté allégeance. Qui sont ces « Soldats du califat » ? En quoi leur action témoigne-t-elle d'une « dynamique terroriste » impulsée par l'EI ?

50 ans après…Des récits de Pieds-noirs de tous milieux

En 1962, plus d'un million de pieds-noirs sont chassés d'Algérie. Documents à l'appui, le journaliste et écrivain Alain Vincenot, retrace l'histoire de la présence française en Algérie, du débarquement de Sidi Ferruch (1830) aux accords d'Evian (1962) dans son ouvrage « Pieds-noirs, les bernés de l’Histoire ». ll revient sur la présence française en Algérie et partage, dans une seconde partie, les récits des pieds-noirs de tous milieux. Extrait de « Pieds-noirs, les bernés de l’Histoire », d’Alain Vincenot (Editions L’Archipel).

Algérie : un joueur de football camerounais tué en plein match

Albert Ebossé est décédé après avoir reçu une pierre lancée des tribunes lors d’un match du championnat algérien. L’attaquant camerounais avait 24 ans.