Actualités

Montparnasse : 50% du trafic sera assuré ce lundi

Après l’accident électrique de fin de semaine derrière, ayant paralysé Montparnasse à Paris, un train sur deux circulera dans la gare ce lundi. La circulation totale sera rétablie mardi en fin de journée au plus tard.

Nicaragua : Ortega refuse d’organiser des élections anticipées

Washington a appelé mardi le président du Nicaragua Daniel Ortega à organiser des élections anticipées pour mettre un terme à rois mois de violences. Ce dernier a rejeté cette idée, arguant que « les élections anticipées, c'est l'anarchie ».

Manifestation à Moscou contre la réforme des retraites

La mobilisation contre le relèvement de l’âge de la retraite en Russie, actuellement en lecture au Parlement, a dépassé un nouveau seuil alors que plusieurs milliers de Russes sont descendus dans les rues à travers le pays, samedi 28 juillet.

Victoire controversée du régime lors des législatives au Cambodge

Au pouvoir depuis 33 ans, Le premier ministre cambodgien Hun Sen a remporté une nouvelle victoire aux législatives cambodgiennes. Si sa victoire est sans appel, le scrutin lui-même est considéré comme entaché d’irrégularités et par la répression sans pitié de l’opposition.

Incendies meurtriers en Grèce

Des incendies sans précédent ont ravagé lundi les alentours d'Athènes. Le dernier bilan officiel fait état de 79 morts.

La Chine dément avoir orchestré la baisse du yuan

Pékin a démenti les accusations des officiels américains suggérant que la Chine aurait délibérément dévalué sa devise pour avantager ses exportations.

Trafic illicite : les douanes marocaines font un tabac

L'an dernier, le Maroc a effectué quelque 754 missions de contrôle pour des recettes douanières évaluées à 60,3 milliards de dirhams, contre 57,8 milliards en 2016. Depuis quelques années, d'ailleurs, le royaume chérifien améliore fortement son secteur des douanes. Ceci pour plusieurs raisons.

Mali : une élection pour dire non à l’insécurité

L’élection présidentielle malienne aura lieu le 29 juillet, dans un climat d’extrême tension. Sur le plan sécuritaire, le bilan du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, est un échec. Son principal opposant, Soumaïla Cissé, entend bien tourner la page d’un mandat marqué par les scandales et une hausse dramatique de l’insécurité. Au Mali, la campagne présidentielle est bel et bien lancée. Les électeurs, convoqués aux urnes le 29 juillet, s’y rendront cependant dans un climat que d’aucuns qualifient de délétère. Fait remarquable, la plupart des articles que la presse malienne consacre au scrutin évoquent, en préambule, l’atmosphère de tension qui l’entoure. Ainsi du Point Afrique, selon lequel il s’agit d’une élection « sous haute sécurité », mobilisant quelque 30 000 membres des forces […]