En Continu

L’escalade continue entre Washington et Téhéran

Mercredi 15 mai, le département d’Etat américain a ordonné à son personnel diplomatique non essentiel de quitter l’ambassade de Bagdad et le consulat d’Erbil. Washington s’inquiète que Téhéran puisse s’en prendre à ses intérêts au Proche-Orient, en réaction à la pression que les Etats-Unis exercent sur l’Iran.  « Défense sans coordination » Le rapatriement des diplomates américains a été décidé suite à la visite surprise du secrétaire d’Etat Mike Pompeo à Bagdad, mardi 7 mai.  « Le message des Américains était clair. Ils voulaient des garanties que l’Irak empêcherait ces groupes (des milices chiites pro-iraniennes)de menacer les intérêts américains », explique un haut gradé irakien ayant participé à la rencontre.« Ils nous ont dit que si les forces américaines sont attaquées sur le sol irakien, ils […]

Les rebelles houthistes s’en prennent aux installations pétrolières saoudiennes

Mardi 14 mai, les rebelles houthistes ont revendiqué deux attaques de drones contre des stations de pompage près de la capitale saoudienne, Riyad. Le ministre de l’Energie, Khalid Al-Falih, a annoncé que l’incident avant contraint le royaume à stopper l’exploitation de l’un de ses oléoducs majeurs. Message à l’Arabie saoudite « Ceci est un message pour que l’Arabie saoudite arrête son agression », a déclaré dans un communiqué Mohammed Abdel Salam, porte-parole des rebelles houthistes. Il fait ici allusion à la guerre que mène l’Arabie Saoudite au Yémen depuis 2015.  La chaîne de télévision Al-Massirah, contrôlée par les rebelles houthistes, a quant à elle fait état d’une « opération militaire majeure » ayant nécessité « l’utilisation de sept drones » qui ont frappé des « installations vitales ». Drones armés et […]

Des intérêts chinois pris pour cible au Pakistan

Samedi 11 mai, un commando armé composé de trois insurgés baloutches a attaqué le seul hôtel de luxe de la ville portuaire de Gwadar, dans la province du Baloutchistan, symbole de la présence chinoise au Pakistan. L’opération, revendiquée par l’Armée de libération du Baloutchistan (ALB), a fait 5 morts, avant que les assaillants ne soient finalement abattus par les forces de sécurité. Zone instable La communauté baloutche, qui cohabite avec des Pachtounes, des Hazaras, et même des chrétiens, mène une guérilla séparatiste quasi ininterrompue depuis 1948 contre le gouvernement d’Islamabad. En août 2018, trois Chinois avaient été blessés dans un attentat-suicide contre un bus, et en novembre, quatre personnes avaient été tuées dans une attaque du consulat de Chine à Karachi. « Nous voyons […]

Les rebelles yéménites houthistes évacuent le port d’Hodeïda

Samedi 11 mai, les rebelles houthistes ont commencé à retirer leurs forces des deux principaux ports du Yémen, Hodeïda et Salif, ainsi que du terminal pétrolier de Rass Issa, sous la surveillance d’observateurs des Nations unies. Ce retrait, censé prendre quatre jours, devrait mettre un terme au blocage qui dure depuis les négociations organisées par l’ONU, à Stockholm, en décembre 2018. Supervision onusienne Suite à l’échec de Stockholm, les houthistes ont finalement accepté unilatéralement de se retirer des installations portuaires d’Hodeïda, mais pas de la ville. Ils conservent ainsi la possibilité de reprendre le port à tout moment. Mais il s’agit tout de même d’une avancée importante pour les Nations unies, qui espèrent pouvoir assister la Compagnie des ports de la mer Rouge à […]

Report du chargement d’armes à destination de l’Arabie saoudite

Vendredi 10 mai, l’Agence France-Presse a révélé que le cargo saoudien Bahri-Yanbu, qui devait prendre possession d’un chargement d’armes dans le port du Havre, ne ferait finalement pas escale en France.  Attendu mercredi, le Bahri-Yanbu mouillait depuis plusieurs jours au large du Havre, mais la polémique ne cessant d’enfler, le navire est finalement reparti sans charger ses cales. En effet, deux ONG françaises, l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) et l’Action Sécurité Ethique Républicaine (ASER) ont déposé, jeudi 9 mai, des recours en urgence au tribunal administratif de Paris pour empêcher le Bahri-Yanbu de prendre possession des armes, arguant qu’elles pourraient être utilisées contre des civils au Yémen. Le navire a préféré lever l’ancre avant même de connaître le verdict […]

Nouvelle vente d’armes de la France à l’Arabie Saoudite

Mercredi 8 mai, la ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé qu’un cargo saoudien arriverait « dans la journée » au Havre, pour prendre possession d’un « chargement d’armes ». Question de business Cette annonce de madame Parly fait suite aux informations révélées par le site d’investigation Disclose, mardi, selon lesquelles le cargo saoudien Bahri-Yanbu devait prendre livraison de « huit canons de type Caesar » au Havre, et les acheminer vers le port de Djeddah, en Arabie saoudite.  La ministre des Armées n’a pas précisé la nature des armes qui devaient être chargées ni leur destination, mais une source gouvernementale a expliqué à l’AFP qu‘ « il ne peut pas s’agir de canons Caesar puisqu’il n’y a aucune livraison de Caesar en cours ». Paris continue de justifier ces ventes d’armes en assurant […]

L’Iran lance un ultimatum aux Européens

Mercredi 8 mai, l’Iran a renoncé à respecter deux clauses de l’accord international sur son programme nucléaire. Une façon mesurée pour Téhéran de répondre à la pression de Washington, accompagnée tout de même de quelques menaces. Plan en deux étapes Mercredi, l’Iran a annoncé qu’elle renonçait à limiter ses productions d’uranium faiblement enrichi et d’eau lourde (utilisée pour refroidir un réacteur nucléaire), jusqu’alors limitées à 300 kg d’uranium enrichi à moins de 3,67 %, et à 13 tonnes d’eau lourde.  Téhéran va donc commencer à exporter de l’eau lourde vers Oman, et à vendre son uranium enrichi aux Russes, en échange de concentré non raffiné (yellowcake). La seconde étape du plan de Téhéran concerne les autres pays signataires de l’accord, en particulier les […]

Washington déploie le porte-avions USS Abraham-Lincoln au Moyen-Orient

Dimanche 5 mai, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton, a déclaré que l’envoi de ce porte-avions et d’une force de bombardiers était un message « clair et indubitable » adressé à l’Iran.  Supposée escalade en Iran « En réponse à des indications inquiétantes d’escalade et de mises en garde, les Etats-Unis déploient le porte-avions et groupe aéronaval Abraham-Lincoln et une force de bombardiers auprès du commandement central américain de la région », a expliqué monsieur Bolton dans un communiqué. Toutefois, à aucun moment il n’a détaillé la nature de l’escalade imputée à Téhéran. Le conseiller de la Maison-Blanche a ensuite qualifié ce déploiement de « message clair et indubitable au régime iranien », avant de prévenir que « toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou contre ceux […]