En Continu

Trump veut « surveiller l’Iran » depuis l’Irak

Dernière idée en date du président américain : rester en Irak pour « surveiller l’Iran », état voisin et bête noire des USA. Annonce mal accueillie côté irakien. « Iraqi watchtower » Lors de la campagne contre Sadam Hussein, les Américains ont construit de nombreuses bases en Irak, et l’une d’entre elles, la base d’Aïn al-Assad, a retenu toute l’attention du président américain, qui n’a pas tari d’éloges à son sujet. « Nous avons une base en Irak, et la base est un édifice fantastique. Je veux dire, j’y étais récemment et je ne pouvais pas croire l’argent dépensé pour ces immenses pistes. Nous avons dépensé une fortune pour construire cette base incroyable », a-t-il déclaré au réseau d’information CBS. Officiellement, Washington ne possède aucune […]

Les Etats-Unis sortent du traité FNI

Samedi 2 février, les Etats-Unis cesseront de respecter le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), signé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Washington accuse Moscou de violer ce traité, dont l’unique but était de réduire les risques d’un affrontement nucléaire majeur. Le FNI vise à l’élimination de tous les missiles de croisière et missiles balistiques lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 et 5 500 km. Or, le Pentagone et l’OTAN accusent Moscou d’avoir en sa possession le missile Novator 9M729, qui serait capable, d’après eux, de toucher plusieurs capitales européennes. Bien sûr la Russie dément, affirmant que la portée du Novator ne dépasse pas les 480 km. Raisons américaines Outre ce […]

Paris décore un proche d’Orban

La secrétaire d’Etat à la jeunesse et à la famille, Katalin Novak, a été décorée de la Légion d’honneur par la France, ce lundi 28 janvier. Une récompense surprenante pour une personne incarnant la ligne dure du parti de Viktor Orban. Durant la cérémonie, instituée par le général d’armée Benoît Puga à l’ambassade de France à Budapest, Katalin Novak a été décorée de l’insigne de chevalier, en présence de l’ambassadrice de France, Pascale Andréani, et de l’épouse de Viktor Orban, Anikó Levai. Justifications françaises Une source diplomatique française a déclaré que la secrétaire d’Etat avait été distinguée pour « l’action importante » qu’elle avait menée « en faveur de la francophonie », en précisant que ce « type de distinction n’a rien d’anormal ». En effet, outre ses fonctions […]

Rome contraint de porter assistance à un navire de migrants

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a ordonné à l’Italie, mardi 29 janvier, de porter assistance au Seawatch 3, un navire appartenant à l’organisation humanitaire allemande du même nom, et transportant 47 migrants recueillis au large de la Libye. Décision de la CEDH La Cour européenne des droits de l’homme, juridiction instituée par le Conseil de l’Europe, a été saisie le 25 janvier par le capitaine du Seawatch 3, et certains migrants qui dénoncent une situation « inhumaine et dégradante ». Ces derniers ont fait valoir le risque d’être renvoyés en Libye, et leur droit à l’examen de leur situation individuelle. La CEDH, implantée à Strasbourg, a tout d’abord précisé qu’elle ne faisait pas droit à la demande des migrants […]

Une ébauche d’accord de paix entre les Etats-Unis et les talibans

Suite à une session de pourparlers lundi 28 janvier à Doha, au Qatar, l’émissaire américain pour la paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, a annoncé, lors d’un entretien au New York Times, être parvenu à une ébauche de paix avec les talibans. Coup de bluff Aux dires de monsieur Khalilzad, l’accord concernerait l’engagement des talibans d’interdire leur territoire à n’importe quel mouvement terroriste, en échange du départ des troupes américaines. Toutefois, il s’avère que ce point a déjà été évoqué lors de précédentes rencontres. Il faisait partie des mesures dites « de confiance », arrêtées depuis l’été 2018, et portant sur le retrait des troupes américaines, ainsi que sur le sort des derniers prisonniers talibans. Plusieurs observateurs occidentaux estiment donc que cette prise […]

L’armée française envisage de se retirer du théâtre irako-syrien

Suite aux déclarations de Donald Trump, en décembre, sur le retrait des troupes américaines intervenant en Syrie, les plans des états-majors de tous les pays membres de la coalition menée par le Pentagone ont été bouleversés. Forces françaises en présence Depuis 2014, l’aviation, l’artillerie et les forces spéciales françaises soutiennent les forces démocratiques syriennes (FDS) et kurdes contre l’organisation Etat islamique dans la vallée de l’Euphrate. L’aviation de la coalition a effectué un total de 1500 frappes depuis septembre 2014, dont 5% (environ 75 frappes) ont été conduites par l’aviation française. Les Rafales, stationnés sur la base jordanienne Prince-Hassan, ont, par exemple, effectué une vingtaine de sorties entre le 17 et le 24 janvier dernier. En ce qui concerne l’artillerie, la task […]

Tokyo et Moscou continuent à se disputer les îles Kouriles

Le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre japonais Shinzo Abe se sont entretenus, ce 22 janvier à Moscou, sur le sort des îles Kouriles. Une rencontre décevante pour les Japonais, qui sont confrontés à des Russes intransigeants, et de plus en plus exigeants. Enlisement diplomatique On parle d’enlisement quand la situation est bloquée, et qu’elle ne semble pas pouvoir évoluer. Il n’y a pas de meilleure manière de décrire le différend territorial qui oppose le Japon et la Russie sur les îles Kouriles. Ce désaccord remonte à l’annexion de l’archipel par l’URSS en 1945. C’est à cause de lui qu’aucun traité de paix n’a été signé, à l’époque, entre les deux pays, et il n’a eu de cesse, […]

La militarisation du virus Ebola

Alors qu’il est de notoriété publique qu’Américains et Russes sont lancés, depuis des décennies, dans une course à la maîtrise du virus, une nouvelle menace est récemment apparue. Désormais, le risque bioterroriste Ebola ne peut plus être écarté. Menaces étatiques L’intérêt russe pour ce virus mortel n’est pas nouveau. Dans les années 1970, les Soviétiques avaient mis en place un programme de développement d’armes biologiques, baptisé « Biopreparat », dont l’objectif était de faire d’Ebola une arme. « Avec la chute du rideau de fer, de nombreux transfuges de l’ex-URSS ont émigré aux Etats-Unis, et c’est ainsi que nous en avons appris davantage sur leurs projets », précise John Dye, virologue à l’Usamriid, une division de l’armée américaine spécialisée dans les recherches sur les […]