En Continu

La dynamite symbole de paix entre les deux Corées

Alors même que les pourparlers sur la dénucléarisation entre le nord et Washington sont au point mort, Séoul est en train de détruire dix bunkers de son côté de la frontière. « Le Nord a annoncé au Sud que ses postes-frontières seraient détruits de manière quasi simultanée », explique Jeong Kyeong-doo, ministre de la défense sud-coréen. Le nord tient parole Ce mardi 20 novembre, Pyongyang a dynamité dix postes frontières dans sa partie de la zone démilitarisée (DMZ), ce No Man’s Land qui divise la péninsule coréenne. La destruction des bunkers nord et sud-coréens a été décidée lors du sommet de Pyongyang,qui a réuni, en septembre, le président sud-coréen Moon Jae-in, et le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Une décision appliquée, à la surprise générale, […]

Tensions en mer Noire

Dans la journée de dimanche, un face à face musclé a eu lieu entre des navires russes et ukrainiens dans le détroit de Kertch. Celui-ci s’est finalement soldé par la capture de trois navires ukrainiens par le FSB. La marine ukrainienne a été placée en état d’alerte, et l’Ukraine envisage de déclarer la loi martiale. L’Ukraine prise en tenaille en mer d’Azov Depuis l’inauguration, en mai, du pont entre la Russie et la Crimée annexée, les autorités russes mènent des exactions dans le détroit contre les navires commerciaux ukrainiens, entrainant des retards très couteux. Pour lutter contre cette politique d’intimidation et de harcèlement, l’Ukraine cherche, depuis des mois, à renforcer ses effectifs militaires en mer d’Azov, cette mer enclavée entre […]

La caravane hondurienne est à la frontière américaine

Le 13 octobre dernier, 4000 honduriens ont quitté San Pedro Sula pour tenter de rejoindre les Etats-Unis. Après une longue marche d’un mois, et un parcours semé d’embuches, leur cortège est enfin arrivé à Tijuana. Aujourd’hui, les migrants se préparent à traverser la frontière américaine, dernière étape sur leur parcours, qui promet aussi d’être la plus difficile à surmonter. Les migrants manifestent à la frontière Depuis le jeudi 22 novembre, les honduriens, accompagnés d’habitants du Salvador et du Guatemala, manifestent aux alentours du pont El Chaparral, situé à proximité du point de passage vers la Californie. Ils réclament l’étude rapide de leur demande d’asile. Face à cette vague, les autorités mexicaines sont débordées. Un agent du groupe Beta, réunissant des […]

Le bras de la Russie en Europe

Alors que ses rapports avec l’Union Européenne sont des plus tendus, l’Italie courtise le géant à l’est. Un rapprochement logique, fondé sur l’histoire commune et la proximité idéologique des deux pays, qui fait trembler Bruxelles. Le cheval de Troie russe Depuis mars 2014, la Russie fait l’objet de sanctions économiques européennes, réponses à l’annexion russe de la Crimée en février 2014. Ces mesures ont considérablement affecté la Russie, qui cherche depuis à s’en extirper, mais sans succès, puisque le conseil de l’Union Européenne a prorogé les sanctions visant l’économie russe jusqu’au 31 janvier 2019. C’est sur cette corde sensible qu’à joué le premier ministre italien, Giuseppe Conte, pour séduire son homologue russe. « Le nouveau gouvernement italien se prononcera pour la […]

Le nouveau visage d’Interpol

Le sud-coréen Kim Jong-yang vient d’être élu à la tête de la police mondiale, pour un mandat de deux ans. Il remplace le chinois Meng Hongwei, accusé de corruption et disparu début octobre. Le candidat des Etats-Unis « Nous encourageons toutes les nations et organisations faisant partie d’Interpol et respectant l’Etat de droit à choisir un chef intègre. Nous pensons que ce sera le cas de M. Kim », avait déclaré, à la veille du vote, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. Pourtant, par cette élection, le sud-coréen ne repart pas pour un nouveau mandat. Il doit seulement achever le mandat de quatre ans qu’avait entamé son prédécesseur, et qui prendra fin en 2020. C’est donc un mandat […]

Le Hezbollah moins serein face aux sanctions américaines

Depuis la promulgation de l’HIFPA (Acte de prévention du financement international du Hezbollah) en 2015, par la chambre des représentants, des sanctions américaines ont été prises contre des personnes, physiques ou morales, en raison de leurs liens présumés avec le Hezbollah. D’années en années de nouveaux amendements sont venus durcir cet acte, en élargissant progressivement le cercle des personnes en lien avec le parti chiite. Dans un premier temps, il fallait être affilié ou traiter directement avec le Hezbollah pour être inquiété, mais c’est désormais la notion de soutien, beaucoup plus large, qui est retenue. « Tous ceux qui soutiennent le Hezbollah sont passibles de sanctions » explique l’économiste Sami Nader. Cela va du simple journaliste qui serait identifié comme sponsor, à […]

Airbnb quitte la Cisjordanie

Ce lundi 19 novembre, le géant de la réservation en ligne Airbnb a annoncé qu’il se retirait de Cisjordanie, provoquant des réactions contraires de part et d’autre de la frontière. Depuis plus de 50 ans, la Cisjordanie, territoire palestinien, est occupée par les israéliens, et toutes les colonies que ces derniers y ont construit sont considérées comme illégales par la communauté internationale. Airbnb a pour sa part choisi de ne pas utiliser cet argument, pour rester le plus neutre possible. « Nous avons conclu que nous devrions retirer de nos listes les logements dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée qui sont au cœur de la dispute entre Israéliens et Palestiniens. Nous savons que des gens vont être en désaccord avec […]

Affaire Khashoggi : MBS mis en cause

Le procureur général saoudien a estimé ce jeudi 15 novembre que le prince héritier Mohammed ben Salmane n’était pas impliqué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Une décision rapidement mise à mal par la CIA, qui conclut à la responsabilité de MBS en se fondant, notamment, sur des enregistrements obtenus par les services secrets turcs. Les interceptions téléphoniques de la CIA Les premières communications interceptées sont celles du prince en personne. Elles révèlent que, quelques temps avant le meurtre, MBS aurait tout fait pour que le journaliste soit rapatrié en Arabie Saoudite. Le prince héritier n’évoque jamais explicitement l’éventualité de tuer Jamal Khashoggi, mais ces communications révèlent sans la moindre ambiguïté l’intérêtque l’homme fort de l’Arabie saoudite portait au journaliste. Autre […]