Moyen-Orient

Le Qatar va quitter le Cartel de l’or noir

« Le Qatar a décidé de se retirer comme membre de l’OPEP avec effet en janvier 2019 », a déclaré lundi le ministre de l’énergie de l’émirat, Saad Sherida Al-Kaabi. L’émirat prépare sa stratégie de long terme Membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole depuis 1961, le richissime mais petit émirat est l’un des plus petits exportateurs de l’OPEP. Son influence est donc très limitée au sein de l’organisation. Pour renforcer sa position sur la scène internationale, et se dégager de l’hégémonie des autres pays producteurs d’or noir, l’émirat du Golfe a donc décidé de modifier sa stratégie de long terme, en s’orientant vers l’industrie gazière. En effet, le petit émirat est le premier exportateur mondial de gaz naturel […]

MBS accueilli comme un prince au G20 de Buenos Aires

Malgré les soupçons qui pèsent sur lui dans l’affaire Khashoggi, et le rôle dénoncé de l’Arabie Saoudite dans le catastrophique conflit yéménite, le prince héritier Mohamed Ben Salmane a reçu un accueil plutôt chaleureux de la part des autres dirigeants présents au G20. Un « high five » avec Poutine C’est à grands coups de rires, bavardages et poignées de mains, que Vladimir Poutine et Mohamed Ben Salmane se sont salués lors de leur rencontre au G20, ce vendredi 30 novembre. Ils ont affiché leur bonne entente aux yeux de tous, allant même jusqu’à effectuer un geste étrange, sorte de tape dans la main à la manière de deux sportifs victorieux, … ou de deux ados. Cette complicité entre les deux bêtes […]

Damas accuse la coalition d’avoir ciblé ses positions

Ce dimanche 2 décembre, la Syrie a accusé la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis, d’avoir tiré des missiles sur son armée, stationnée aux alentours de la ville d’al-Soukhna. La coalition dément fermement et affirme avoir frappé un haut représentant de l’Etat Islamique. La coalition internationale intervient en Syrie et en Irak depuis août 2014, pour contrer l’expansion de l’EI. Vaincu depuis en Irak, l’organisation terroriste conserve encore quelques poches de résistance dans l’est de la Syrie, où la coalition poursuit le combat. La version syrienne Damas est formelle. Selon Sana, l’agence de presse officielle syrienne, « les forces de la coalition américaine ont tiré, vers 20h00 ce dimanche soir, plusieurs missiles contre quelques positions de nos forces dans la montagne […]

Le Hezbollah moins serein face aux sanctions américaines

Depuis la promulgation de l’HIFPA (Acte de prévention du financement international du Hezbollah) en 2015, par la chambre des représentants, des sanctions américaines ont été prises contre des personnes, physiques ou morales, en raison de leurs liens présumés avec le Hezbollah. D’années en années de nouveaux amendements sont venus durcir cet acte, en élargissant progressivement le cercle des personnes en lien avec le parti chiite. Dans un premier temps, il fallait être affilié ou traiter directement avec le Hezbollah pour être inquiété, mais c’est désormais la notion de soutien, beaucoup plus large, qui est retenue. « Tous ceux qui soutiennent le Hezbollah sont passibles de sanctions » explique l’économiste Sami Nader. Cela va du simple journaliste qui serait identifié comme sponsor, à […]

Airbnb quitte la Cisjordanie

Ce lundi 19 novembre, le géant de la réservation en ligne Airbnb a annoncé qu’il se retirait de Cisjordanie, provoquant des réactions contraires de part et d’autre de la frontière. Depuis plus de 50 ans, la Cisjordanie, territoire palestinien, est occupée par les israéliens, et toutes les colonies que ces derniers y ont construit sont considérées comme illégales par la communauté internationale. Airbnb a pour sa part choisi de ne pas utiliser cet argument, pour rester le plus neutre possible. « Nous avons conclu que nous devrions retirer de nos listes les logements dans les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée qui sont au cœur de la dispute entre Israéliens et Palestiniens. Nous savons que des gens vont être en désaccord avec […]

Affaire Khashoggi : MBS mis en cause

Le procureur général saoudien a estimé ce jeudi 15 novembre que le prince héritier Mohammed ben Salmane n’était pas impliqué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Une décision rapidement mise à mal par la CIA, qui conclut à la responsabilité de MBS en se fondant, notamment, sur des enregistrements obtenus par les services secrets turcs. Les interceptions téléphoniques de la CIA Les premières communications interceptées sont celles du prince en personne. Elles révèlent que, quelques temps avant le meurtre, MBS aurait tout fait pour que le journaliste soit rapatrié en Arabie Saoudite. Le prince héritier n’évoque jamais explicitement l’éventualité de tuer Jamal Khashoggi, mais ces communications révèlent sans la moindre ambiguïté l’intérêtque l’homme fort de l’Arabie saoudite portait au journaliste. Autre […]

Reprise des sanctions américaines contre l’Iran

Près de six mois après sa sortie de l’accord nucléaire, Washington a initié des nouvelles sanctions contre l’Iran ce lundi – des sanctions que Téhéran a promis de « contourner fièrement ». La reprise des sanctions économiques américaines contre l’Iran a eu lieu ce matin, comme annoncé par le président américain, Donald Trump. Sans surprise, ces mécanismes visant les entreprises du pays, mais aussi toutes les tierces parties faisant affaire en Iran, y ont provoqué un véritable tollé. Samedi, le guide suprême d’Iran Ali Khamenei a accusé l’actuelle administration d’avoir « discrédité ». Même son de cloche venant du président iranien, Hassan Rohani. « J’annonce que nous allons contourner avec fierté vos sanctions illégales et injustes car elles vont à l’encontre du droit international » a […]

La disparition de Jamal Khashoggi inquiète la communauté internationale

Jamal Khashoggi, éditorialiste opposant saoudien en exil en Turquie, a disparu depuis deux semaines après s’être rendu à un rendez-vous au consulat de son pays pour obtenir un certificat de divorce. Alors que les preuves s’accumulent et accablent Riyad, la communauté internationale exige que la lumière soit faite sur un potentiel « assassinat politique ». La nouvelle glaçante a provoqué une véritable onde de choc dans le jeu diplomatique : le journaliste et opposant politique saoudien, Jamal Khashoggi, aurait été froidement assassiné au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul. Il s’y était rendu le 2 octobre dernier à la mi-journée pour des démarches administratives ayant trait à son remariage avec une citoyenne turque, mais n’en serait jamais ressorti d’après les images de sécurité et […]