Moyen-Orient

Les Etats-Unis frappent le régime syrien

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la base aérienne syrienne d’où l’attaque aux armes chimiques contre la localité de Khan Cheikhoun serait partie, a été frappée par des missiles tirés par des navires américains. Cette riposte au crime de guerre présumé a divisé la communauté internationale.

Attaque chimique en Syrie : les Etats Unis menacent d’une action unilatérale

Après le blocage ruse à une résolution onusienne condamnant le régime Syrien pour son usage de gaz toxiques contre sa propre population, les Etats-Unis ont menacé Moscou de prendre des mesures unilatérales contre Bacahr al-Assad. Au surlendemain de l’attaque, on compte de 86 morts, dont 30 enfants et 20 femmes.

L’offensive meurtrière continue à Mossoul

Les opérations militaires irakiennes visant à reprendre Mossoul aux mains des djihadistes du groupe État islamique continue – entrainant ne nombreuses pertes civiles.

La Russie se déploie pour entraîner les forces kurdes en Syrie

Les forces kurdes en Syrie vont recevoir un entraînement militaire de la Russie en vertu d'un accord conclu entre les deux parties. Cette arrivée de troupes russes dans les zones contrôlées par les kurdes devrait les mettre à l’abri de l’offensive turque.

Syrie : contre-offensive des insurgés à Damas

Des affrontements ont eu lieu toute la journée de dimanche à Damas après une attaque-surprise de rebelles aidés du Front Fateh al-Cham.

Les tensions entre l’Europe et la Turquie s’enveniment

En pleine campagne pour un référendum constitutionnel, le président turc n’a pas digéré la décision de plusieurs localités allemandes ainsi que des Pays-Bas de ne pas accueillir la délégation de ses ministres se rendant dans des rassemblements de soutien à son parti. Les menaces se sont depuis multipliées.

Les rebelles syriens refusent de participer aux pourparlers d’Astana

Les factions rebelles syriennes ont annoncé lundi leur décision de ne pas prendre part au nouveau round de pourparlers de paix prévu cette semaine à Astana sous l'égide de la Russie et la Turquie. Ils accusent le régime de violations répétées du cessez-le-feu.

Le ton monte en Ankara et Berlin

L’Allemagne a décidé d’annuler une série de meetings politiques sur son territoire sensés soutenir le référendum de réforme constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président turc. Une décision qui a provoqué la colère de ce dernier. Erdogan a été jusqu’à comparer, ce dimanche 5 mars, ces décisions à des « pratiques nazies ».