Archive

Barack Obama en Asie pour rassurer ses alliés face à la Chine

Le président américain effectue à partir de mercredi 23 avril une tournée en Asie qui doit le mener au Japon, en Corée du Sud, en Malaisie et aux Philippines. Au cours de son voyage, Barack Obama va tenter de convaincre ses interlocuteurs que le «pivotement» stratégique des Etats-Unis vers la région n’est pas qu’un effet d’annonce, mais une réalité face à une Chine ambitieuse.

Partenariat: derrière la Chine, le Japon veut se lancer en Afrique

Le représentant du Premier ministre japonais Shinzo Abe pour les affaires africaines, Yoshifumi Okamura, était de passage à Paris cette semaine. Ancien ambassadeur du Japon en France, il a rappelé l’importance du continent africain pour le Japon qui, trois mois après la grande tournée africaine de Shinzo Abe, se lance dans la course aux investissements, encore loin derrière la Chine. Explications avec Christophe Sabouret, historien spécialiste du Japon.

Le Japon s’autorise à exporter des armes

L'archipel a levé l'interdiction de vendre du matériel militaire à l'étranger qu'il s'était imposée il y a près d'un demi-siècle. Le gouvernement conservateur de Shinzo Abe a approuvé cette nouvelle doctrine, dans un contexte de fortes tensions régionales, notamment avec la Chine. Décryptage avec Christophe Sabouret, historien et spécialiste du Japon.

Japon: «Les yakuza ont toujours pignon sur rue»

Après avoir lancé son journal il y a quelques mois, le Yamaguchi-Gumi, le plus grand clan mafieux nippon, a ouvert un site web. L'objectif : redorer son blason, alors que le monde des yakuza connaît une «crise de vocation». Dès la page d'accueil, l'internaute est face à une série de photos kitch (cerisiers en fleurs, Mont Fuji sous la neige...), souvent accompagnées de messages contre la drogue. Une vitrine guimauve, bien loin de l'image sanguinaire attachée à la pègre japonaise. Décryptage avec Christophe Sabouret, historien et spécialiste du Japon.

Japon: la potion d’Abenomics ne relance pas la croissance

Le PIB n'a atteint que 0,2% entre octobre et décembre derniers, au lieu de 0,3% estimé dans un premier temps. Et pour l'ensemble de l'année 2013, la croissance n'a été que de 1,5%, contre 1,6% annoncé mi-février par le gouvernement japonais. Des chiffres qui nourrissent les doutes sur l'efficacité des «Abenomics», ces mesures prises par le Premier ministre Shinzo Abe pour relancer la croissance et sortir le pays de la déflation.

Fukushima: Naoto Matsumura, symbole de la lutte contre le nucléaire

Symbole de la résistance au Japon, Naoto Matsumura est l'un des seuls hommes à avoir fait le choix de rester sur ses terres, situées dans la zone interdite de Fukushima. Considéré comme un « irradié », tel un paria de la société, ce paysan de 53 ans passe ses journées à s'occuper des animaux abandonnés après l'incident nucléaire. De passage en France, Naoto Matsumura revient sur son combat quotidien pour dénoncer l'ampleur de la catastrophe et la gestion désastreuse des autorités.

«Le gouvernement normalise la situation à Fukushima»

C’était il y a trois ans : le 11 mars 2011, un violent tsunami déclenchait la catastrophe nucléaire à Fukushima Daiichi, le plus grave incident nucléaire depuis Tchernobyl en 1986. Trois ans plus tard, le gouvernement japonais a décidé de lever l'ordre d’évacuation dans une zone proche de la centrale, bien que les taux de radioactivité soient toujours élevés. Le point sur la situation avec Jan Vande Putte, expert en sécurité du rayonnement chez Greenpeace, qui s'est rendu dans la ville de Tamura en septembre dernier.

Naoto Matsumura, le dernier homme à Fukushima: «le choix de la dignité»

Le Japon a levé, lundi 24 février, un ordre d'exclusion sur la zone proche de la centrale de Fukushima permettant à un certain nombre d'anciens résidents de retourner dans les maisons qu'ils avaient abandonnées après la catastrophe nucléaire, il y a trois ans. Pratiquement tous les habitants on déserté cette « zone interdite » pour fuir les fortes radiations....Tous sauf un homme : Naoto Matsumura, un fermier de 53 ans que le photojournaliste Antonio Pagnotta a rencontré. De cette rencontre, il a tiré un livre « Le dernier homme de Fukushima », paru en 2013 aux Editions Don Quichotte. Aujourd'hui, il revient pour JOL Press sur la force de cet homme complètement livré à lui-même.