Archive

Crimée russe: quel avenir pour les Tatars?

Adoption du rouble, passage à l’heure de Moscou fin mars, unités militaires ukrainiennes dissoutes, bien ukrainiens « nationalisés »… Au lendemain du référendum lors duquel plus de 95% des Criméens ont voté en faveur du rattachement à la Russie, la transition s’accélère sur ce territoire équivalent à 4% de la superficie française. Les 300 000 Tatars qui y vivent, musulmans d'origine turque parlant le tatar, s'inquiètent de la place qui leur sera réservée dans cette nouvelle Crimée. On fait le point avec Tatiana Kastouéva-Jean, responsable du Centre Russie/NEI à l'Institut français des relations internationales (Ifri).

«Depuis Gezi, les tensions n’ont jamais vraiment cessé en Turquie»

La Turquie est le théâtre de nouvelles manifestations, depuis la mort de l'adolescent Berkin Elvan, décédé mardi 11 mars des suites des blessures causées par la police lors du mouvement protestataire de juin dernier. A trois semaines des élections municipales, assiste-t-on à une nouvelle révolte antigouvernementale? Pour Jean Marcou, professeur à Sciences Po Grenoble, chercheur associé à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul, la contestation contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdoğan n’a jamais totalement cessé depuis la fronde de l’été dernier. Décryptage.

Ces places célèbres, berceaux des révolutions

S’il y a quelques mois le nom de Maïdan était méconnu, il est aujourd’hui un véritable symbole, celui du renversement du gouvernement ukrainien. L'endroit est du même acabit que la Place Tahrir du Caire, ou la Puerta del Sol (Madrid) où défilèrent par milliers les Indignés. Saccagées par les révoltes et révolutions, ces places en sont les berceaux symboliques, les genèses oniriques. Tour du monde de ces esplanades…

Erdogan veut interdire YouTube et Facebook

Englué dans un scandale politico-financier, le Premier ministre turc a indiqué qu'il pourrait bannir les deux sites de son pays après les élections municipales du 30 mars.

Écoutes téléphoniques en Turquie: «suites du scandale du 17 décembre»

En Turquie, l'opposition a appelé le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, à quitter ses fonctions après la révélation, lundi 24 février, d'un enregistrement, l'impliquant dans un scandale de corruption. La multiplication des lois liberticides et les suites du vaste « scandale du 17 décembre » mèneront-ils à la chute de Recep Tayyip Erdogan? Explications de Jean Marcou, professeur à Sciences Po Grenoble, chercheur associé à l’Institut Français d’Études Anatoliennes d’Istanbul.

«La société civile turque se bat dans des conditions de plus en plus difficiles»

La loi controversée renforçant le contrôle de l'Etat sur Internet est entrée en vigueur en Turquie. Quelques jours plus tôt, les députés turcs ont adopté un projet de loi destiné à renforcer le contrôle du gouvernement sur les nominations de magistrats. Ces dernières mesures sont-elles une nouvelle expression de la dérive autoritaire du gouvernement turc? Éclaircissements de Didier Billion, Directeur adjoint de l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), spécialiste de la Turquie.

Nouveau signe d’autoritarisme en Turquie: le contrôle d’Internet

C'est une loi déjà controversée que vient de voter la Turquie. Après un houleux débat au Parlement, les députés turcs ont adopté une série d'amendements permettant au gouvernement d'exercer un contrôle plus strict sur Internet. Un loi jugée « liberticide » et déjà condamnée par de nombreuses ONG. Eclairage avec Claude Edelmann, coordinateur Turquie d'Amnesty International France.

Le référendum sur l’entrée de la Turquie dans l’UE, voué à l’échec?

En visite en Turquie, François Hollande a annoncé la tenue d'un référendum pour demander aux Français leur opinion concernant l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. Une consultation qui semble d'ores et déjà donner l'avantage à un « non » insoupçonné il y a encore quelques années.