All posts in Abdelaziz Bouteflika

Algérie: Ali Benflis, un opposant de poids pour un scrutin joué d’avance

À moins de dix jours des élections présidentielles algériennes, le doute subsiste toujours sur les capacités du président sortant Abdelaziz Bouteflika à reprendre les rênes du pouvoir pour un quatrième mandat. Malgré cela, les cinq autres candidats en lice peinent également à tirer leur épingle du jeu. Pourtant, pour Kader Abderrahim, directeur de recherche à l’Institut de recherches internationales et stratégiques et spécialiste du Maghreb, le candidat Ali Benflis, un ancien proche de Bouteflika, serait le seul capable de l’emporter. À condition que l’élection ne soit pas torpillée par les fraudes massives récurrentes en Algérie.

En Algérie, les propagandes populistes entravent le système médiatique

À dix jours des élections présidentielles algériennes, les équipes de campagne s'activent et tous les moyens sont bons pour récolter des voix, à l'instar d'un clip pro-Bouteflika, qui fait scandale en Algérie. Dans un pays qui connaît une expansion fulgurante des capacités de connectivité, que révèlent ces formes de propagandes à l'oeuvre dans les médias et sur les réseaux sociaux ? Décryptage avec Belkacem Mostefaoui, sociologue de la communication et spécialiste des médias en Algérie.

Des stars chantent pour Bouteflika: le clip qui fait scandale en Algérie

À moins de deux semaines des élections présidentielles algériennes, une vidéo regroupant une soixantaine d’artistes dont les chanteurs Khaled et Kenza Farah ou le comédien Smaïn, suscite une vive polémique. « Notre serment pour l’Algérie » est en fait un hymne à l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, candidat à sa succession pour un quatrième mandat, malgré sa santé défaillante.

Barakat: «Le mouvement a fait du chemin depuis sa 1ere manifestation»

A deux semaines de l'élection présidentielle algérienne, le mouvement citoyen« Barakat » - « Ça suffit ! » en français - formé pour contester le quatrième mandat d’Abdelalziz Bouteflika, multiplie ses actions: campagnes via les réseaux sociaux, manifestations devant la télévision nationale puis devant l'Université centrale d'Alger...Sidali Kouidri Filali, blogueur algérien et membre de Barakat revient sur l'ampleur de la mobilisation.

Algérie: l’ex-président Zeroual tacle Bouteflika, le web s’amuse

À moins d’un mois des élections présidentielles algériennes, l’ancien président algérien Liamine Zeroual a publié une longue lettre dans laquelle il appelle à l’alternance politique, après quatorze années de « règne » d’Abdelaziz Bouteflika. Sur Internet, les Algériens aussi s’en prennent au président candidat à sa succession pour un quatrième mandat, avec humour ou virulence.

Qui sont les candidats à l’élection présidentielle algérienne?

Alors que la mobilisation contre la réélection du président algérien Abdelaziz Bouteflika continue de plus belle, le Conseil constitutionnel algérien a retenu, jeudi, six candidats – dont l’actuel président – à l’élection présidentielle qui aura lieu le 17 avril. L’ancien Premier ministre Ali Benflis fait figure de principal challenger face au président sortant. Une femme, Louisa Hanoune, fait aussi partie des six prétendants.

Barakat: «Il faut composer avec les citoyens algériens»

« Ça suffit ! » : voici le mot d’ordre des Algériens réunis au sein du mouvement citoyen « Barakat » pour contester la candidature d’Abdelalziz Bouteflika à l’élection présidentielle, le 17 avril prochain. Alors qu'un sit-in est organisé samedi 15 mars à Alger, quelles sont les propositions concrètes de ce mouvement ? Le point avec Sidali Kouidri Filali, blogueur algérien et membre de Barakat.

Contre le 4e mandat de Bouteflika: «Une mobilisation épidermique»

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle, lundi 3 mars: sa première déclaration publique depuis son AVC du 22 avril 2013. Pour contester ce quatrième mandat et réclamer un renouveau en politique, le mouvement « Barakat ! » - « Ça suffit » en français - se mobilise et appelle à manifester. Le point sur cette mobilisation avec Mansouria Mokhefi, responsable du programme Moyen-Orient / Maghreb à l’Institut français des relations internationales (IFRI).