All posts in Otan

Sommet de l’Otan: la crise ukrainienne au menu des discussions

Entretien avec Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), spécialiste des questions de défense. Un sommet de l'Otan se tient les 4 et 5 septembre à Newport au Pays de Galles. Cette réunion intervient dans un contexte d'extrême tension entre les pays membres de l'Alliance transatlantique et Moscou au moment où certains observateurs redoutent l'éclatement d'un conflit en Europe.

État islamique: le chaos syro-irakien et l’idée de «guerre juste»

Une tribune de Jean-Sylvestre Mongrenier, docteur en géopolitique et professeur agrégé d'histoire-géographie. Il est également chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris-8) et chercheur associé à l'Institut Thomas More. Si le prochain sommet de l'OTAN – qui aura lieu les 4 et 5 septembre à Newport au Pays de Galles – sera largement consacré à l'Ukraine, les Alliés envisageront aussi la formation d'une vaste coalition contre le « califat islamique » syro-irakien. La théorie de la guerre juste leur assure une base éthique et juridique pour faire les choix qui s'imposent.

Crise avec la Russie: faut-il armer l’Ukraine?

Entretien avec Yves Boyer, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), spécialiste de politique de sécurité et de défense européenne et américaine. Alors que l’est ukrainien est toujours en proie aux combats entre rebelles pro-russes et armée ukrainienne, certains sénateurs américains ont estimé, dimanche 31 août, que les Etats-Unis et l’OTAN devraient livrer des armes à l’Ukraine pour « combattre l’invasion russe ». Une vision rejetée par la chancelière allemande, qui estime que la solution ne doit pas passer par les armes.

OTAN: des nouvelles bases en Europe de l’Est?

Entretien avec Philippe Migault, directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste de l'OTAN et des questions de défense. L'OTAN envisage d'ouvrir de nouvelles bases en Pologne et dans les pays baltes. Une décision qui est loin de faire l'unanimité au sein de l'alliance. La Russie, de son côté, ne laisse rien passer et répond à toutes les tentatives d'intimidation. Une situation qui soulève des questions sur les véritables capacités de l'OTAN.

Les occasions manquées de la diplomatie européenne

Le traité européen de Lisbonne de 2009 a tenté de mettre en place de façon durable une politique de défense et de sécurité commune. Pourtant, les récentes crises diplomatiques sur la scène internationale ont mis en relief la cacophonie qui règne au sein des Etats membres de l’Union européenne. Retour sur les différentes tentatives d’intervention européenne.

«La Géorgie attend que la France rappelle à la Russie ses obligations»

Entretien avec Thorniké Gordadze, spécialiste de la Géorgie et du Caucase, ancien ministre de l'Intégration européenne en Géorgie. Après l’Azerbaïdjan et l’Arménie, François Hollande termine ce mardi 12 mai sa tournée caucasienne en Géorgie. Un voyage délicat alors que les relations entre la Géorgie, qui souhaite se rapprocher de l’UE, et la Russie, qui continue de multiplier les pressions sur les pays de l’ex-URSS, sont toujours tendues.

Ukraine: face à la menace russe, un déploiement à l’est de l’OTAN?

La crise ukrainienne et les tensions diplomatiques avec Moscou pourraient-elles pousser l'Otan à envisager une présence permanente de forces en Europe de l'Est ? Malgré les déclarations du Général Breedlove, commandant des forces de l'Alliance en Europe, ce risque n'est pas à l'ordre du jour, selon Philippe Migault. Directeur de recherche à l'IRIS en charge des questions de défense, il souligne surtout l'aubaine médiatique que constitue la crise ukrainienne pour l'Otan.

Ukraine: les États-Unis déploient 600 soldats en Europe de l’Est

Washington a annoncé, mardi 22 avril, l'envoi pour des exercices de 600 soldats en Pologne et dans les pays Baltes. « Depuis l'agression russe en Ukraine, nous étudions tous les moyens possibles pour rassurer nos alliés et nos partenaires », a expliqué à la presse le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone. Ce geste « est l'expression concrète des obligations qui nous lient en matière de sécurité en Europe », a-t-il ajouté.