All posts in Royaume Uni

Royaume-Uni: le parti eurosceptique Ukip entre à la Chambre des communes

Douglas Carswell, qui a quitté le parti conservateur en août pour rejoindre l'Ukip, a gagné l'élection législative partielle, jeudi 9 octobre, dans l'Essex.

Les Britanniques désormais engagés dans la lutte armée contre l’EI

Après la validation par le Parlement britannique d’une mission armée en Irak, le Royaume-Uni a mené sa première action militaire contre l’Etat Islamique. Selon une annonce du ministre de la Défense, deux avions britanniques auraient ainsi porté secours à des soldats kurdes attaqués par des djihadistes de l’Etat Islamique.

«We are the 45%»: les indépendantistes écossais continuent leur lutte

Alors que le « non » à l’indépendance de l’Écosse l’a emporté lors du référendum du 18 septembre, les partisans du « oui » ne veulent pas lâcher leur mobilisation. Sur les réseaux sociaux, ils ont lancé la campagne « We are the 45% », en référence au pourcentage de voix qu’ils ont obtenues.

Centrales nucléaires d’EDF au Royaume-Uni : quels enjeux?

La Commission européenne devrait donner son accord au projet de construction d’une centrale EPR d’EDF sur le site de Hinkley Point, au Royaume-Uni. Une exportation du savoir-faire français dans le domaine qui ne profite pas qu’au premier électricien du pays.  Réorientation à l’international et prix garantis : peu de risques pour EDF Le premier électricien de France devrait dans les trois semaines à venir obtenir le feu vert de la Commission européenne pour construire deux réacteurs nucléaires EPR de troisième génération au Royaume-Uni, sur le site de Hinkley Point. Un projet d’envergure qui représentera 19 milliards d’euros d’investissements d’EDF, mais aussi 7 % de la consommation électrique totale au Royaume-Uni. Loin d’être la première intention du groupe EDF à l’international, l’installation […]

#NotInMyName: contre l’EI, des musulmans britanniques se mobilisent

Alors que les djihadistes de l’État islamique (EI) multiplient les atrocités en Irak et en Syrie et appellent leurs partisans à tuer des Occidentaux, de jeunes musulmans britanniques ont lancé une campagne de mobilisation, relayée sur Twitter, pour condamner la violence des extrémistes « qui se cachent derrière un faux islam ».

Le Royaume-Uni doit-il se féliciter du «non» écossais?

Entretien avec la franco-écossaise Fiona Simpkins, maître de conférences, spécialiste de l’Ecosse contemporaine à l’université Lyon-2. Les nationalistes écossais n'auront donc pas réussi leur pari. Jeudi 18 septembre, leurs compatriotes étaient appelés par référendum à se prononcer sur l'indépendance de leur nation - l'une des quatre composant le Royaume-Uni depuis plus de trois siècles. A l'issue du dépouillement des 32 circonscriptions, ce vendredi 19 septembre, le « non » arrive en tête avec 55,23% des suffrages devant le « oui » (44,70%). Conformément à ce que le Premier ministre a promis durant la campagne référendaire, un processus inédit de dévolution, avec des pouvoirs supplémentaires pour le Parlement écossais, devrait maintenant s'engager ; une entrée en vigueur étant déjà prévue pour 2015. Le « non » écossais représente-t-il une victoire pour Londres ?

Après le «non», quel avenir pour l’Écosse au sein du Royaume-Uni?

Entretien avec Didier Revest, Maître de conférences en civilisation britannique à l’université de Nice-Sophia Antipolis. Les nationalistes écossais n'auront donc pas réussi leur pari. Jeudi 18 septembre, leurs compatriotes étaient appelés par référendum à se prononcer sur l'indépendance de leur nation - l'une des quatre composant le Royaume-Uni depuis plus de trois siècles. A l'issue du dépouillement des 32 circonscriptions, ce vendredi 19 septembre, le « non » arrive en tête avec 55,23% des suffrages devant le « oui » (44,70%). Conformément à ce que le Premier ministre a promis durant la campagne référendaire, un processus inédit de dévolution, avec des pouvoirs supplémentaires pour le Parlement écossais, devrait maintenant s'engager ; une entrée en vigueur étant déjà prévue pour 2015. Quelles conséquences ce « non » va-t-il avoir sur l'Ecosse ?

Victoire du «No» à l’indépendance, l’Écosse reste dans le Royaume-Uni

DERNIERE MINUTE – 6h00 (heure de Paris) Vendredi 19 septembre. Malgré une majorité de « Oui » à Glasgow, la plus grande ville d’Ecosse, l’avance du « Non » à l’indépendance – de l’ordre de 10 points à cette heure – permet d’affirmer que les Ecossais ont choisi majoritairement de rester au sein du Royaume-Uni. 6h45 – OUI 45,72% NON 54,28% (en attendant Edimbourg) 7h00 – Edimbourg et Aberdeen votent majoritairement NON. OUI 44,66% NON 55,34% sur toute l’Ecosse à cette heure.   « Yes or No ? ». C’est le non à l’indépendance de l’Écosse, le non au morcellement du Royaume-Uni après 300 ans d’Union entre l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Écosse, qui l’a majoritairement emporté, jeudi 18 septembre, parmi les 4,2 millions d’électeurs écossais. Un […]