All posts in Syrie

Choc de boucliers entre la Syrie et Israël

Les deux pays s’accusent mutuellement d’avoir entamé les hostilités, par un tir de missile survenu mardi 25 décembre, et affirment tous deux n’avoir fait que déclencher leur système de défense antiaérienne. Version syrienne Selon l’agence officielle syrienne Sana, le bouclier antiaérien de Damas est entré en action contre des missiles tirés par des avions israéliens, depuis l’espace aérien du Liban, et contre des cibles situées aux alentours de la capitale syrienne. L’agence a précisé, citant une source militaire, que la défense antiaérienne avait pu intercepter la plupart des missiles avant qu’ils ne touchent leurs cibles, et que trois soldats avaient été blessés, tandis qu’un dépôt de munitions avait subi des dommages. Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits […]

A qui profite le retrait américain de Syrie ?

L’annonce du départ des troupes américaines de Syrie n’est pas sans conséquences pour la région. Si Donal Trump a annoncé sa décision comme une victoire américiane, la situation n’est pas aussi simple. Jeudi dernier, le Secrétaire d’état à la défense américain, Jim Mattis, provoquait un tollé un publiant sa lettre de démission adressée au résident Donald Trump. Le document a été communiqué quelques heures après un tweet de Trump, annonçant le départ à la retraite de Mattis en février prochain. L’incident est maquant puisque cette lettre semble en tout point être une réponse de l’ancien général à le politique de son Président. « Parce que vous avez le droit d’avoir un secrétaire à la défense dont les vues sont mieux alignées […]

Damas accuse la coalition d’avoir ciblé ses positions

Ce dimanche 2 décembre, la Syrie a accusé la coalition internationale, dirigée par les Etats-Unis, d’avoir tiré des missiles sur son armée, stationnée aux alentours de la ville d’al-Soukhna. La coalition dément fermement et affirme avoir frappé un haut représentant de l’Etat Islamique. La coalition internationale intervient en Syrie et en Irak depuis août 2014, pour contrer l’expansion de l’EI. Vaincu depuis en Irak, l’organisation terroriste conserve encore quelques poches de résistance dans l’est de la Syrie, où la coalition poursuit le combat. La version syrienne Damas est formelle. Selon Sana, l’agence de presse officielle syrienne, « les forces de la coalition américaine ont tiré, vers 20h00 ce dimanche soir, plusieurs missiles contre quelques positions de nos forces dans la montagne […]

Qui est derrière l’occupation d’Alep ?

Le rôle de l’Iran Alep est actuellement occupée par le Corps des Pasdaran du régime iranien ainsi que ses mercenaires. Leur nombre s’élève à 25 000 hommes selon des sources de l’OMPI (Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran). Les effectifs de l’armée syrienne sont très limités et répondent aux ordres du Corps des Pasdaran. Les atrocités commises dans la ville assiégée, à l’instar des récentes entraves à l’évacuation des habitants, de l’attaque du convoi des bus et des exécutions de masse, sont commanditées par les forces liées au régime des mollahs. Le QG principal du Corps des Gardiens de la révolution à Alep se situe à 30 kilomètres de la ville. La garnison dans lequel il est basé sert également […]

Iran et enfants soldats, ou l’ombre des années 80…

La propagande de l’état Iranien ne connait aucune limite. Et on ne peut pas dire qu’elle soit étouffée par un trop plein de décence. Alors que la guerre fait rage dans les états voisins et que l’économie du pays est exsangue, menant ainsi le peuple à de nombreuses contestations toujours plus durement réprimées, le gouvernement « modéré » de M. Rohani publie et diffuse messages et vidéos montrant des enfants soldats prêts à en découdre.   « Je revêts mon linceul de martyre » L’Iran continue ses efforts dans le soutien logistique et militaire de son allié Syrien. Dans un premier temps, c’est le corps des gardiens de la révolution, et une division composée de mercenaires étrangers (Libanais, d’Iraquiens et Afghans) qui s’en allaient […]

La Russie est officiellement dans la région: Un nouvel Ordre vient de commencer

Depuis le début du soulèvement syrien, le rôle russe était principalement politique avec l'assistance militaire traditionnelle et l'expertise. La crise a mis le régime le dos au mur année après année et les russes durent intensifier leur assistance dramatiquement. Pourtant, l'Empereur russe a choisi d'étendre son rôle en Syrie récemment pour inclure une intervention directe et une confrontation avec les ennemis du régime. Ce développement ne constitue pas simplement une intervention militaire; ce changement a conduit à l'apparition d'un nouvel élément crucial qui restructurerait l'ordre régional dans sa globalité.

Combattre l’extrémisme sous toutes ses formes, Daech, Syrie, Iran…

  Accepter que la tragique soirée du 13 novembre à Paris soit une «  riposte » à l’intervention française en Syrie revient à tomber dans le piège de la rhétorique de ceux qui veulent faire renoncer à la France son engagement auprès de l’opposition modéré de ce pays.     Un peuple qui se bat depuis 2011 contre un régime honni qui a massacré plus de 250.000 Syriens et fait des millions de réfugiés, n’hésitant pas à user d’armes chimiques et des barils d’explosifs sur des populations sans défense. Dans une politique courageuse, la France a été le premier pays à reconnaitre la légitimité de l’opposition et s’engager pleinement pour une solution de la communauté internationale afin d’éviter l’enlisement de la crise. […]

Les pasdaran iraniens luttent pour Téhéran à Alep

Quelques 3.000 pasdaran iraniens participent en Syrie à une offensive contre les groupes rebelles. Un général des pasdaran a expliqué les motivations de l’Iran en indiquant que « c’est pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran ».