All posts in Abou Bakr al-Baghdadi

«L’Etat islamique est dans une logique apocalyptique»

Entretien avec Wassim Nasr, journaliste, veilleur-analyste pour France 24 et spécialiste du Moyen-Orient et des mouvements djihadistes. « L’Etat islamique est plus qu’un simple groupe terroriste. Il allie idéologie et sophistication militaire. Il est incroyablement bien financé. Cela va au-delà de tout ce qu’il nous a été donné de voir », a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, jeudi 21 août. Malgré les frappes aériennes américaines qui durent depuis deux semaines contre les bastions djihadistes en Irak, et les appels internationaux à lutter contre lui, l’Etat islamique poursuit sa conquête du territoire dans une logique de « fin du monde ».

Création d’un califat islamique en Irak et en Syrie: quelles conséquences?

Entretien avec Fabrice Balanche, directeur du Groupe de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient et spécialiste de la Syrie. Les jihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui combattent en Irak et en Syrie, ont annoncé dimanche 29 juin le rétablissement du califat, le régime politique islamique disparu il y a 90 ans à la chute de l’Empire ottoman. L’organisation, menée par le leader Abou Bakr al-Baghdadi, nouveau « calife », a pris le nom d’État islamique (EI) et appelle tous les musulmans et groupes jihadistes à lui faire serment d'allégeance.

«Les jihadistes ne seront défaits que par une action conjointe Irak-Syrie»

Entretien avec Richard Barrett, ancien chef du contre-terrorisme des services du renseignement britanniques MI6. « Le nouveau Ben Laden », « Le plus puissant des jihadistes »... : les unes de la presse internationale rivalisent ces derniers jours de qualificatifs pour exprimer la menace que représente pour l’Irak et la région du Moyen-Orient Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EILL), groupe djihadiste qui souhaite faire renaître un califat sunnite. Le 10 juin, l’Irakien a surpris les chancelleries du monde entier en plantant le drapeau noir de son organisation sur Mossoul, deuxième ville d’Irak, étape préalable à toute conquête de Bagdad. Si la personnalité et la vie du très peu médiatique Abou Bakr al-Baghdadi restent pour l’heure floues, les diverses étapes de sa stratégie et ses différentes cibles, elles, se précisent.

Qui sont les islamistes de l’État islamique en Irak et au Levant?

« Aujourd’hui, l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) vous demande d’arrêter de nous combattre, et de vous concentrer sur les combats contre Assad » a demandé, dimanche 19 janvier, le chef du groupe islamiste irakien, Abou Bakr al-Baghdadi, aux rebelles syriens. Une « main tendue » loin de calmer les tensions au sein des rebelles, agacés par la volonté de toute puissance de l’EIIL sur le territoire syrien. Retour sur la genèse de ce groupe islamiste avec Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, et spécialiste du salafisme.

Irak: qui est al-Baghdadi, «l’ennemi numéro deux» des États-Unis?

Il est la nouvelle bête noire des Américains. Abou Bakr al-Baghdadi, chef de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), groupe islamiste affilié à Al-Qaïda, est recherché par le FBI. La tête de ce leader sunnite, qui souhaite combattre « l’arc chiite » de la Syrie à l’Iran, est mise à prix pour 10 millions de dollars.