En Continu

« La France est un possible contrepoids à la Chine à Djibouti »

Emmanuel Macron a entamé, lundi soir, une visite qui l’amènera successivement à Djibouti, en Ethiopie et au Kenya. Lors de sa première étape, le président français a déclaré vouloir relancer les relations avec Djibouti, ce pays surendetté vis-à-vis de la Chine. Position stratégique Placé au sud de la mer Rouge, juste en face du Yémen et à quelques kilomètres de la Somalie, Djibouti est un carrefour stratégique majeur de la corne de l’Afrique. La France y possède sa plus importante base opérationnelle hors du territoire national avec 1 450 hommes, mais elle est loin d’être la seule à s’intéresser à ce petit territoire, qui suscite tant de convoitises. Les Américains y ont installé une base forte de 4000 hommes, tout comme […]

Un potentiel accord entre Rome et Pékin qui fait grincer des dents

Le sous-secrétaire d’Etat italien au commerce, Michele Geraci, a annoncé que Rome s’apprêtait à signer un accord avec Pékin concernant son projet de « nouvelles routes de la soie ». L’accord devrait être formalisé le vendredi 22 mars, à l’occasion d’une visite officielle à Rome du président chinois, Xi Jinping. « Une opportunité pour notre pays » « Avec toutes les précautions nécessaires, cette adhésion représente une opportunité pour notre pays », a assuré le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, vendredi 8 mars, à Gênes. Le jour même, en Chine, le quotidien Global Times indiquait que l’adhésion de l’Italie aux « nouvelles routes de la soie » stimulera l’économie locale, et créera des emplois. « Nous envisagerons d’augmenter nos engagements en Italie et embaucherons davantage de personnes localement une […]

Panne électrique sans précédent au Vénézuéla

Ce jeudi 7 mars, à 16 h 54, le Vénézuéla s’est arrêté. La panne d’électricité, la plus grande de son histoire, a touché vingt et un de ses vingt-trois Etats. Vendredi 8 mars au soir, le courant n’était pas encore complètement rétabli. « Sabotage américain » Le gouvernement vénézuélien s’est immédiatement dédouané en dénonçant un sabotage. « La guerre électrique annoncée et dirigée par l’impérialisme américain contre notre peuple sera vaincue », a twitté le président en exercice Nicolas Maduro. Toutefois, les experts – de l’opposition, bien entendu – affirment que les défaillances électriques du pays sont dues au mauvais entretien des installations, et au manque d’investissements. Pour Juan Guaido, jeune leader de l’opposition et président autoproclamé, « la fin de l’obscurité viendra avec la fin de l’usurpation ». Retour […]

Washington sanctionne les exportateurs turcs

A la demande de Donald Trump, les exportations turques ont perdu leur accès privilégié aux Etats-Unis. Une pression supplémentaire de Washington pour pousser Ankara à renoncer à l’acquisition du système russe de défense antimissile S-400. Système généralisé de préférences Les avantages dont bénéficiait la Turquie lui étaient conférés par le Système généralisé de préférences (SGP). Ce programme octroyait aux exportateurs turcs un accès privilégié au marché américain, en les dispensant de certaines taxes douanières. Un régime préférentiel qui a pris fin lundi 4 mars, à la demande de Donald Trump. « Durant les quatre décennies et demie où la Turquie a bénéficié du statut de SGP pour les pays développés, l’économie turque s’est développée et s’est diversifiée. », s’est justifiée la Maison Blanche. Mais […]

Reconstruction d’un site de lancement de missiles par Pyongyang

Les services de renseignement sud-coréens et plusieurs organismes américains ont révélé que la Corée du Nord rénovait un site de lancement de missiles qu’elle avait pourtant entrepris de démanteler, conformément à ce qui avait été décidé avec les USA lors du sommet de Singapour, le 12 juin 2018. Activités évidentes En septembre 2018, le président sud-coréen Moon Jae-in annonçait que la Corée du Nord avait accepté de « fermer de façon permanente » le site de test de moteurs de missiles de Sohae. Toutefois, le Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS), basé à Washington, fait aujourd’hui état « d’activités évidentes » à la station de lancement de satellites de Sohae. Le site 38 north, également basé à Washington, a pour sa part révélé, sur la base d’images satellites, […]

L’ONU dénonce la violence employée contre les « gilets jaunes »

Mercredi 6 mars, l’ONU, par l’intermédiaire de sa haut-commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a enjoint la France à conduire une « enquête approfondie » sur « l’usage excessif de la force » contre les « gilets jaunes ». Violence excessive La haut-commissaire, s’exprimant mercredi devant le Conseil des droits de l’homme, à Genève, a déclaré : « Nous encourageons le gouvernement français à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’usage excessif de la force. » C’est un grand pas en avant pour les « gilets jaunes », bien que ce ne soit pas la première fois qu’un organisme public, national ou international, prenne leur défense. En France, depuis le début du mouvement, à la mi-novembre, l’inspection générale de la police nationale (IGPN) est régulièrement […]

L’OIAC confirme l’utilisation de chlore en Syrie

Vendredi 1er mars, l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé qu’un « agent chimique toxique » à base de chlore avait été utilisé lors de l’attaque de la ville rebelle de Douma, le 7 avril 2018. Avis des inspecteurs En arrivant sur les lieux, le 17 avril, les inspecteurs de l’OIAC ont recueilli plus de 100 échantillons sur sept sites différents. Ils ont aussi interviewé des témoins, et procédé à plusieurs tests incluants des analyses toxicologiques et balistiques. Selon les rapports, il n’y aurait aucune preuve d’une utilisation des agents neurotoxiques utilisés auparavant lors du conflit, toutefois la présence d’un agent chimique toxique contenant un réactif du chlore a été décelée. « Cet agent chimique était vraisemblablement du chlore moléculaire », a précisé l’OIAC […]

Fin des manœuvres militaires conjointes de grande envergure pour Washington et Séoul

Dimanche 3 mars, le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé que les Etats-Unis et la Corée du Sud allaient mettre fin à leurs exercices militaires conjoints de grande ampleur. Une décision qui ne va pas manquer de satisfaire Pyongyang. Désengagement progressif Depuis le sommet de Singapour en juin 2018, qui symbolise le rapprochement entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, Washington et Séoul ont réduit, voir supprimé, plusieurs exercices militaires conjoints. De plus, toujours dans le souci d’apaiser le Nord, les bombardiers américains ne survolent plus la Corée du Sud. Les deux exercices concernés par la déclaration de dimanche sont baptisés « Key Resolve » et « Foal Eagle ». Les manœuvres « Foal Eagle », généralement organisées au printemps, impliquent 200 000 soldats […]