En Continu

Les rebelles yéménites houthistes évacuent le port d’Hodeïda

Samedi 11 mai, les rebelles houthistes ont commencé à retirer leurs forces des deux principaux ports du Yémen, Hodeïda et Salif, ainsi que du terminal pétrolier de Rass Issa, sous la surveillance d’observateurs des Nations unies. Ce retrait, censé prendre quatre jours, devrait mettre un terme au blocage qui dure depuis les négociations organisées par l’ONU, à Stockholm, en décembre 2018. Supervision onusienne Suite à l’échec de Stockholm, les houthistes ont finalement accepté unilatéralement de se retirer des installations portuaires d’Hodeïda, mais pas de la ville. Ils conservent ainsi la possibilité de reprendre le port à tout moment. Mais il s’agit tout de même d’une avancée importante pour les Nations unies, qui espèrent pouvoir assister la Compagnie des ports de la mer Rouge à […]

Report du chargement d’armes à destination de l’Arabie saoudite

Vendredi 10 mai, l’Agence France-Presse a révélé que le cargo saoudien Bahri-Yanbu, qui devait prendre possession d’un chargement d’armes dans le port du Havre, ne ferait finalement pas escale en France.  Attendu mercredi, le Bahri-Yanbu mouillait depuis plusieurs jours au large du Havre, mais la polémique ne cessant d’enfler, le navire est finalement reparti sans charger ses cales. En effet, deux ONG françaises, l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) et l’Action Sécurité Ethique Républicaine (ASER) ont déposé, jeudi 9 mai, des recours en urgence au tribunal administratif de Paris pour empêcher le Bahri-Yanbu de prendre possession des armes, arguant qu’elles pourraient être utilisées contre des civils au Yémen. Le navire a préféré lever l’ancre avant même de connaître le verdict […]

Nouvelle vente d’armes de la France à l’Arabie Saoudite

Mercredi 8 mai, la ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé qu’un cargo saoudien arriverait « dans la journée » au Havre, pour prendre possession d’un « chargement d’armes ». Question de business Cette annonce de madame Parly fait suite aux informations révélées par le site d’investigation Disclose, mardi, selon lesquelles le cargo saoudien Bahri-Yanbu devait prendre livraison de « huit canons de type Caesar » au Havre, et les acheminer vers le port de Djeddah, en Arabie saoudite.  La ministre des Armées n’a pas précisé la nature des armes qui devaient être chargées ni leur destination, mais une source gouvernementale a expliqué à l’AFP qu‘ « il ne peut pas s’agir de canons Caesar puisqu’il n’y a aucune livraison de Caesar en cours ». Paris continue de justifier ces ventes d’armes en assurant […]

L’Iran lance un ultimatum aux Européens

Mercredi 8 mai, l’Iran a renoncé à respecter deux clauses de l’accord international sur son programme nucléaire. Une façon mesurée pour Téhéran de répondre à la pression de Washington, accompagnée tout de même de quelques menaces. Plan en deux étapes Mercredi, l’Iran a annoncé qu’elle renonçait à limiter ses productions d’uranium faiblement enrichi et d’eau lourde (utilisée pour refroidir un réacteur nucléaire), jusqu’alors limitées à 300 kg d’uranium enrichi à moins de 3,67 %, et à 13 tonnes d’eau lourde.  Téhéran va donc commencer à exporter de l’eau lourde vers Oman, et à vendre son uranium enrichi aux Russes, en échange de concentré non raffiné (yellowcake). La seconde étape du plan de Téhéran concerne les autres pays signataires de l’accord, en particulier les […]

Washington déploie le porte-avions USS Abraham-Lincoln au Moyen-Orient

Dimanche 5 mai, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, John Bolton, a déclaré que l’envoi de ce porte-avions et d’une force de bombardiers était un message « clair et indubitable » adressé à l’Iran.  Supposée escalade en Iran « En réponse à des indications inquiétantes d’escalade et de mises en garde, les Etats-Unis déploient le porte-avions et groupe aéronaval Abraham-Lincoln et une force de bombardiers auprès du commandement central américain de la région », a expliqué monsieur Bolton dans un communiqué. Toutefois, à aucun moment il n’a détaillé la nature de l’escalade imputée à Téhéran. Le conseiller de la Maison-Blanche a ensuite qualifié ce déploiement de « message clair et indubitable au régime iranien », avant de prévenir que « toute attaque contre les intérêts des Etats-Unis ou contre ceux […]

Abou Bakr al-Baghdadi défie la France

Le chef de la plus puissante organisation terroriste du monde est apparu sur une vidéo, diffusée le 29 avril sur un des sites officiels de Daech. Durant son discours, d’une vingtaine de minutes, Abou Bakr al-Baghdadi désigne la « France croisée » comme une de ses cibles prioritaires. « Un des principaux ennemis de l’organisation » Dans sa vidéo, Baghdadi exalte la « résistance » de ses partisans à Baghouz, qui ont tenu une enclave d’un kilomètre carré durant un mois et demi, alors qu’ils étaient « assiégés et pilonnés de toutes parts ». Il cite même quelques « héros » tombés à Baghouz face à la « barbarie des Croisés », dont les frères Jean-Michel et Fabien Clain, les deux jihadistes français qui avaient revendiqué au nom de Daech les attentats du 13 […]

Le Japon veut en finir avec le « Soft Power »

Durant les trente dernières années, le Japon a joué la carte du « soft power » grâce, notamment, à l’idée du « Cool Japan », fondée sur la culture du Manga et des films d’animation. Mais aujourd’hui, l’archipel souhaite refaçonner son identité, et redevenir un pays « normal », en se dotant, par exemple, d’une force militaire qui ne soit plus exclusivement défensive. Au gré des saisons Aujourd’hui, le Japon fait face à des bouleversements planétaires qui le poussent à redéfinir et affermir son identité, mais ce n’est pas une première pour le pays.  Lors de son basculement dans la modernité au XIXe siècle, durant l’ère Meiji, l’archipel s’est coupé du reste de l’Asie, son « berceau culturel et historique », et ce n’est que pour « sauver » ses voisins, […]

La France est autorisée à expulser vers l’Algérie un condamné pour terrorisme

Lundi 29 avril, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a autorisé la France à expulser un Algérien, condamné pour terrorisme, vers son pays d’origine. « C’est la première fois que la Cour autorise l’expulsion d’une personne condamnée pour terrorisme vers l’Algérie », explique une source à la CEDH. Jusqu’à maintenant, la jurisprudence européenne bloquait les expulsions vers ce pays, car les services antiterroristes y avaient recours à la torture. En avril 2018 la CEDH avait autorisé l’expulsion vers l’Algérie d’un imam marseillais, mais il n’avait pas été condamné pour terrorisme. Voilà pourquoi l’arrêt rendu lundi est « une première », et une décision historique. Interdiction définitive du territoire français Interpellé en 2013, Ali Meguimi est condamné en septembre 2015 par le tribunal de Paris pour association de malfaiteurs terroristes […]