Nourissier

Analyste politique, conseiller en stratégie et président de l’association la France et le Monde, Christophe Nourissier a été la plume de plusieurs personnalités en Europe et en Afrique francophone. Il est aujourd'hui commentateur politique. A ce titre, il contribue à plusieurs médias en ligne et écrit régulièrement sur l'actualité internationale. Il est Directeur de Publication de La Revue Internationale.

Nouvel accord entre États-Unis, Canada et Mexique

Le Canada et les États-Unis ont annoncé dimanche soir, un heure-et-demi avant l’expiration de l’ultimatum fixé par Washington, « un accord de principe, de concert avec le Mexique ». Il s’agit d’une modernisation de l’Alena, qui datait de 1994, et qui avait été décriée par Donald Trump. Après d’âpres négociations, Washington et Ottawa ont réussi à s’entende. « Le Canada et les États-Unis sont parvenus à un accord de principe, de concert avec le Mexique, sur un nouvel accord commercial moderne et adapté aux réalités du XXIe siècle », ont annoncé la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, et le représentant américain au Commerce (USTR), Robert Lighthizer, « un accord commercial de grande qualité qui donnera lieu à des marchés plus libres, à un […]

La réforme des retraites est votée en Russie, malgré la grogne

Mercredi, les députés russes ont adopté les amendements entérinant la réforme des retraites. Cette réforme a provoqué beaucoup de mécontentement dans le pays malgré les concessions annoncées par Vladimir Poutine. Elle avait été annoncée le 14 juin – le jour de lancement de la Coupe du monde de football en Russie. Moscou voulait retarder l’âge du départ à al retraite. Comme l’avait prévu fin août le président Vladimir Poutine, le texte de réforme a été validé en deuxième lecture par la Douma, la chambre basse du Parlement russe. Il fait passer l’âge de la retraite de 60 à 65 ans chez les hommes, et de 55 à 60 ans pour les femmes. L’amendement porté par le gouvernement a été approuvé […]

Assemblée générale de l’ONU : multilatéralisme contre « America first »

Si le Président américain a une nouvelle fois fait profession de nationalisme lors de l’Assemblée générale des Nations unies, nombre de leaders internationaux ont pour leur part appelé de leurs souhaits une coopération multilatérale renforcée – en particulier en Afrique. La dernière session de l’Assemblée générale des Nations unies, la 73e depuis sa création par la Charte de l’organisation unies, promettait de souligner les divisions croissantes entre les tenants du multilatéralisme et les nationalistes. 130 représentants des États membres se sont déplacés pour l’occasion. Après avoir retiré son pays d’accords internationaux (climatique, économiques, nucléaire iranien…) Donald Trump voulait faire de la dernière assemblée générale de l’ONU la grand-messe du de l’anti-globalisme – et ce d’autant plus que les États-Unis assurent […]

L’Aquarius au cœur des divisions européennes

La saga de l’Aquarius montre une Europe divisée. Alors que la Panama a finalement radié le navire de son registre, plusieurs pays européens ont signé un accord pour se répartir les migrants à son bord. L’Aquarius bateau humanitaire qui secourt les migrants en Méditerranée cherchait encore récemment un port européen pour débarquer quelques 48 migrants sauvés de la noyade après que leur embarcation ait coulé, malgré une altercation virulente avec une navette des garde-côtes libyens. Alerté par les autorités italiennes, le navire allemand loué par l’ONG française SOS Méditerranée s’est sans délai rendu sur place pour récupérer les naufragés, au large des côtes libyennes. Ce lundi, les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), responsables de l’Aquarius avaient demandé […]

Theresa May plaide pour son plan de Brexit devant une Europe

Fragilisée par une fronde ouverte d’une partie de sa majorité, la Première ministre britannique reste inflexible sur sa stratégie pour le Brexit et rejette les exigences « inacceptables » de Bruxelles. Les négociations étant dans l’impasse depuis plusieurs semaines, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a appelé mercredi Londres à « retravailler » ses propositions pour accompagner la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le lendemain, les dirigeants européens se rencontraient lors d’un dîner informel à Salzbourg (Autriche) pour faire le point sur la Brexit et les blocages qui empêchent les négociations d’avancer. Pour May, c’est à l’UE de faire « évoluer sa position ». Elle soutient que son plan, dit de « Chequers », est le bon. « Je pense avoir présenté des propositions […]

Sommet intercoréen : le drôle de paix progresse

La multiplication des annonces et initiatives symboliques lors du sommet intercoréen installe un climat apaisé dans cette région historiquement volatile. Mais quelle est la véritable portée de ces initiatives ? Le président sud-coréen Moon Jae-in s’est rendu une nouvelle fois à Pyongyang pour un sommet tenu du 18 au 20 septembre avec le leader nord-coréen Kim Jong-un. Au terme de ces trois jours, les avancées sont nombreuses et encourageantes. S’il ne s’agit pas vraiment d’une première – les deux présidents Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun avaient, en 2000 et en 2007, participé aux deux premiers sommets intercoréens de l’histoire – il s’agit d’une avancée spectaculaire au vu du climat de tension qui régnait sur la péninsule il y a moins d’un […]

Viktor Orban joue le post-PPE

Malgré la condamnation de la politique de Viktor Orban par son groupe parlementaire européen, ce dernier s’est livré à une nouvelle série d’attaques contre Bruxelles. Une provocation qui souligne sa volonté se placer au centre du débat à l’approche des européennes. L’activation par le Parlement européen de l’article 7 du traité de l’Union, le 12 septembre dernier, a marqué la première vraie rupture entre Bruxelles et Budapest. Avec 448 voix pour, 197 contre et 48 qui se sont abstenus, les eurodéputés ont montré – même à droite – leur rejet de la politique illibérale – voire pour certains liberticide – de la Hongrie et de son dirigeant Viktor Orban. Ce dernier a été l’auteur de multiples transgressions des valeurs démocratiques […]

L’économie iranienne en berne sous l’effet des sanctions de Washington

Mise à mal par la fin des l’accord sur le nucléaire, l’économie iranienne bat de l’aile. Téhéran a entamé une action diplomatique afin de tenter mettre un terme aux sanctions décidées par la Maison Blanche. Dans le même temps l’Europe a déclaré travailler sur un circuit commercial alternatif afin de pouvoir continuer à échanger avec l’Iran sans encourir les sanctions américaines. En mai, le président américain a unilatéralement annoncé la fin de l’accord sur le nucléaire iranien signé à Vienne par les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies — les États-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni — ainsi que l’Allemagne). Cette décision réinstaure les sanctions visant Téhéran, et […]